La première édition

Thème: L'AFRIQUE VUE PAR LES AFRICAINS

Année: 2018

poster2018

La première édition du Mois de l'histoire des Noirs était consacrée à la décolonisation du regard. A travers les films africains, la relation entre le regard occidental et l'Autre a été problématisée. Après tout, le cinéma africain nous offre une autre façon de voir les choses et montre l'humanité des Africains. C'est cette humanité universelle qui offre une alternative à la logique binaire du Soi et de l'Autre, qui positionne constamment l'Africain comme l'objet inférieur et exotique de la moquerie et du désir occidental. En outre, les films africains sont également des dépositaires de la mémoire collective et soulèvent des questions sur la relation entre la vie africaine contemporaine et le passé de l'Afrique et ses traditions ; des questions sur les institutions politiques et idéologiques imposées par le régime colonial et maintenues par les structures de pouvoir post-coloniales ; des questions sur les rôles des hommes et des femmes dans la société africaine ; des questions sur l'importance de la langue et des récits oraux, etc. Comme l'indiquent les citations des cinéastes Ousmane Sembène et Gaston Koboré, il est très important que les Africains racontent leurs propres histoires et produisent leurs propres images pour le développement de l'identité d'un individu et d'une communauté. Les films que nous montrions ce mois-là ont servi comme de conversation starters et des sources d'inspiration pour créer nos propres histoires et images. Chaque semaine, un film qui s'inscrit dans un certain thème a été projeté, autour duquel nous nous sommes immergés de manière créative au cours de cette semaine par le biais de la musique, de la poésie, des histoires, des arts visuels, du théâtre, de la littérature, des débats, des conversations, etc.